Tanghin Niandeghin au Pays des Hommes Intègres

01 juin 2018

URGENCE Alimentaire

Début mai, un appel a été lancé à nos ami(e)s, nos familles, entreprises de Rhône Alpes pour nous aider à résoudre la situation de famine qui sévit actuellement au Burkina-Faso. 

Une newsletter spéciale (voir ci-dessous) a été diffusée, envoyé par mail. 

 Newsletter de mai 2018

Pour celles et ceux qui suivent les activités de notre association, vous avez pu lire ces derniers mois que la crise alimentaire était un risque majeur pour les mois de mai/juin/juillet. Eh bien, nous sommes en plein dedans et les dernières nouvelles reçues du village le confirment.

Quelle est l’origine de cette crise alimentaire ? L’an dernier les récoltes ont été très mauvaises et n’ont pas permis de faire la « soudure » avec les récoltes de 2018 ; le manque de pluies n’a pas permis de remplir les bassins, bas-fonds et puits du village. De ce fait, aucune culture maraîchère n’a pu être entreprise depuis février.  Au mois de mai, traditionnellement les villageois récoltent les légumes et vont les vendre sur les marchés. Cette année ….. rien de tout cela ; donc pas de vivre en réserve et pas de rentrée d’argent pour acheter des céréales, riz pour nourrir la famille.

La saison des pluies arrive ; tous les villageois vont devoir aller travailler dans les champs. Amadou et Augustin, nos 2 contacts de terrain, nous disent : «  comment aller travailler le ventre vide ? ».  D’autres préféreront essayer de gagner quelques CFA pour acheter de quoi sustenter les leurs au détriment du travail dans les champs. Et naturellement, s’il y a moins de travail dans les champs, les récoltes risquent de s’en ressentir.

Très clairement, il nous a été demandé si YAKA-FASO avait les moyens d’aider les villageois dans cette période délicate. Malheureusement, nous n’avons pas les moyens de traiter le problème seul.

1 sac de riz coûte environ 30€,

900€/1000€ : permettraient de nourrir le village pendant 2 à 3 semaines.

 Pour celles et ceux qui voudraient donner un petit coup de pouce, quel qu’il soit,  nous acceptons de bon cœur « vos deniers » même si cette démarche peut nous mettre mal à l’aise, mais il s’agit de nos amis qui se mettent en 4 pour nous recevoir à chacun de nos voyages.

 

Pas mal de personnes ont répondu à notre appel et nous ont permis de faire un 1er envoi de fonds à nos correspondants Augustin et Amadou. 

2T 500 de riz ont pu être déjà acheminées au village. Un 2nd envoi pourra avoir lieu dans la 2ème quinzaine du mois de juin. 

 

Ci-dessous un message d'Amadou 

Tout d'abord je te demande des excuses pour ma lenteur à t'écrire. Cela est du au fait que je n'ai pas fait de photos lors de l'opération distribution de riz. J'ai donc laissé le soin à Augustin de t'écrire avec photos à l'appui comme tu l'avais souhaité. Nonobstant,je ne peux rester sous silence face à un tel geste. Voila pourquoi je viens ce soir pour te traduire la grande joie du village.Merci et encore merci pour ce que tu a fait pour mon village .Aussi tu transmettra cette centaine de mercis à yaka-faso ainsi qu'à tous ceux qui ont laissé parler leur cœur pour venir en aide à cette population qu'ils ne connaissent même pas.

Pour la prochaine fois,la 3è semaine de juin sera bien car à cette période si les choses se passent bien,la population sera en plein sarclage d'où la nécessité d'avoir à manger.

Au village, il ya eu la 1ere pluie et les se préparent pour en attendant la 2nde pour semer.

En ce qui concerne le microcrédit,la demande a dépassé l'offre.Nous n'avons pu satisfaire que 25 personnes sans distinction de bord comme au niveau du riz.Ainsi ,une dizaine est restée sur le carreau dans l'espoir. je sais que la mobilisation des ressources n'est pas aisée chez vous alors que  les attentes sont nombreuses chez nous.

Je souhaite que vous trouviez encore d'autres bonnes volontés afin qu'ils vous accompagnent pour la réalisation des différents projets .

 

Et un extrait de mail de notre ami Augustin

     Au village nous avions reçu notre première pluie. Les marigots ont reçu un peu d'eau. Les pépinières pour le jardinage sont déjà prêtes, les champs sont défrichés.  On attend une 2nde pluie pour le démarrage des travaux. Et ce qui est intéressant une grosse préoccupation est en partie résolue :la question alimentaire. Les femmes , les enfants sont contents de vous. Et ce qui est émouvant , c'est l'espoir que cela a fait naître, surtout avec l'octroi du microcrédit. Nous sommes convaincus que nous pouvons repartir.Nous allons repartir  et ensemble en foulant du pied nos petits différends grâce au souffle nouveau que vous aviez pu nous envoyer à cet instant ultime. Tout le monde à pris le riz, tout le monde n'a pas eu le crédit mais tout le monde  croit en vous et à notre association (Ayamad) cet intermédiaire efficace entre vous et le village.  Cela est un énorme défi que nous comptons toujours relever. 

À tous ceux qui vous ont soutenu dans cette initiative , nous leur disons merci. Par cette œuvre,ils ont soutenu une population, une jeunesse  qui n'a pas le minimum  pour s'engager dans la vie active. C'est pourquoi au-delà du soutien alimentaire les jeunes veulent surtout un soutien financier  sous forme de crédit dans leurs projets même si cela va Consister au renforcement de ce que l'association à déjà commencé . Merci à vous membre de l'association Yaka Faso merci à vous tous population de la Chapelle. 

IMG-20180521-WA0013

IMG-20180521-WA0006

IMG-20180521-WA0002

 

Posté par Yaka-Faso à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 avril 2018

Le Micro-Crédit est en place

20180217_174157

Déjà 2 ans depuis la dernière visite de YAKA-FASO à Tanghin-Niandeghin au Burkina-Faso !

Quatre membres de l’association ont donc fait le déplacement courant février. Dans leurs valises, des casquettes et bonnets, des crêpes et des projets à mettre en place dans le village.

Parmi les projets, le plus important est sans doute la mise en place d’un micro-crédit. Celui-ci sera géré par l’association locale AYAMAD,  « jumelle » de Yaka-Faso sur place. Yaka-Faso a lancé le financement par un apport initial de 1.000€. Les familles pourront ainsi faire un emprunt (de 30 à 50€) pour financer une activité génératrice de revenus : achat de semences, d’engrais, matériel de jardinage, de tissage…

Le remboursement devra être effectué dans les 6 mois. Ce capital de 1.000€ devrait s’accroitre rapidement grâce au taux d’intérêt fixé à 10% ; ainsi, de nouvelles familles pourraient profiter d’un emprunt.

 

Les responsables du village avaient signalé en 2017 que la maternité n’avait plus d’électricité. La plaque solaire et la batterie étaient hors service. Depuis plusieurs mois, les femmes accouchaient à lumière d’une lampe de poche ou d’un téléphone portable. Situation « inacceptable » avait jugé Yaka-Faso. Les 500€ qui ont été remis à la responsable de la maternité ont permis, dans les jours suivants, le retour de l’électricité.

 

La fabrique de savon continue de fonctionner normalement. Celle-ci alimente principalement tous les ménages du village.

 

Avant de partir au Burkina, Yaka-Faso avait pris contact avec l’école de La Chapelle de la Tour pour proposer aux élèves d’offrir une casquette ou un bonnet aux enfants de Tanghin-Niandeghin ; une centaine de couvre-chefs avaient été récupérés. La distribution a été faite sous un chaud soleil et la joie se lisait sur les visages !

 

Ce séjour a permis de faire un point sur les échanges entre les 2 villages, les éventuels projets de développement « là-bas ». Mais ces discussions ont été  vite balayées par la situation de crise alimentaire que va traverser le pays dans les prochains mois. Les récoltes de l’an passé ont été particulièrement mauvaises dans tout le pays, à cause d’une saison des pluies (mai à septembre) très irrégulière; à l’heure actuelle, les familles n’ont quasiment plus de réserves de sorgho; les puits, bas-fonds et autre marigots sont tous à sec et de ce fait, les cultures maraîchères, qui pourraient prendre le relais à cette saison, n’ont pas pu démarrer. La situation va donc être particulièrement difficile jusqu’à la prochaine récolte de septembre.  Les villageois et l’association AYAMAD ont demandé à YAKA-FASO le financement de quelques sacs de riz par famille.

Situation qui ne devrait pas s'améliorer compte tenu des conditions météo. Il faisait déjà anormalement chaud (près de 35°C) pour un mois de mars. 

L'urgence alimentaire va ête vite là. Nous accueillons naturellement tous les dons et les aides qui pourraient nous permettre d'acheter riz, sorgho pour les  57 familles du villages durant la période de juin/juillet. Merci d'avance

20180217_182801

Posté par Yaka-Faso à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2017

Y'AKA CRÊPER !!!

Cette expression restera dans les annales depuis notre dernier passage à Tanghin Niandeghin. La découverte des crêpes lors de notre séance de cinéma de brousse en a enchanté plus d'un et tout le monde reprenait en coeur "On va crêper !!"

Troisième week-end de septembre à La Chapelle de la Tour, c'est la "Vogue" , la Braderie. La municipalité nous a proposé de tenir le stand de patisserie.

Tout naturellement, on va donc CRÊPER en pensant à nos amis burkinabés. Des crêpes faites sur places, des patisseries "maison", des muffins seront proposés à la vente.

Ce stand nous permettra également de faire connaître nos actions à la population et .... qui sait "trouver de nouveaux adhérents" 

 

Quelques nouvelles du village : 

Les fournitures scolaires ont été achetées et distribuées.

Les récoltes s'annoncent en très petite quantité ce qui n'augure rien de bon pour cette année 2017/2018. De grosses chaleurs au mois d'août ont abimé une bonne partie des cultures.

Un voyage au Burkina est prévu au mois de févirer 2018

Posté par Yaka-Faso à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2017

Du travail pour cette fin d'année 2017

Nous voilà déjà à la rentrée 2017 et les chantiers ne manquent pas pour Yaka-Faso. 

La 1ère réunion de septembre va être assez chargée.

Un point sur le parrainage de la pharmacie devra être fait. Nous attendons le bilan en provenance de Tanghin Niandeghin. Où en sont les stocks de produits pharmaceutiques ? Est ce que les envois d'argent sont suffisants ? Quelle est la fréquentation depuis un an, début du parrainage ? Quelques particuliers et entreprises soutiennent cette initiative.

Une demande d'aide aux fournitures scolaires nous est parvenu. Elle concerne 53 élèves du primaire, 58 du collège, 18 du lycée et 6 étudiants.

Cette dotation en cahiers, trousseaux de math, stylos représente un budget d'environ 470€.

 

Un nouveau projet est également à l'étude, pour ne pas dire bien avancé.La mise en place d'un micro crédit à la demande de l'association AYAMAD.

Un apport d’environ 1.000€ permettrait de démarrer un micro-crédit.  Sous la gestion d’AYAMAD, tout villageois pourrait solliciter un emprunt d’un montant maximum de  30€ pour financer une activité génératrice de revenus ou pour payer les frais de scolarité de ses enfants.  Le remboursement devrait avoir lieu dans les 3 à 8 mois. Le taux d’intérêt serait fixé à 10%.

Cette demande de soutien est justifiée par le fait que le village a peu de sources de revenus ; les récoltes agricoles et maraichères ne sont pas bonnes du fait du manque de matériel et d’investissements.

Les objectifs sont de permettre aux villageois de pouvoir acheter des semences, de l’engrais, d’entreprendre des activités à petite échelle au niveau du commerce, du jardinage, de l’élevage ou de l’artisanat (des A.G.R. Activités Génératrices de Revenus), mais aussi de palier ponctuellement à l’absence de revenus pour payer les frais de scolarité. 

Nous sommes donc toujours à la recherche d'un apport extérieur de quelques euros pour financer ces projets et continuer à apporter notre soutien à nos amis du Burkina Faso

Posté par Yaka-Faso à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2016

C'est la rentrée 2016

Les vacances sont terminées, "Yaka se remettre au boulot maintenant !!", dixit la présidente

Les chantiers et projets ne vont pas manquer. 

* Les fournitures scolaires pour la rentrée : l'an passé, Yaka-Faso avait envoyé environ 300€ de quoi doter les éléves d'un minimum de cahiers, stylos, ...

Un devis nous est parvenu pour la prochaine rentrée : 250.000 CFA soit un peu moins de 400€ pour 46 éléves du primaire, 60 collégiens ou lycéens et 5 étudiants.

* Une campagne de sensibilisation pour "parrainer" la pharmacie et le dispensaire fait son chemin. S'engager à verser à Yaka-Faso une "modeste" somme d'argent chaque mois pour nous permettre d'équiliber le stock de médicaments, soutenir les vaccinations, aider les familles pour le traitement du paludisme, participer au fonctionnement et entretien du dispensaire.

Vous avez le choix.

N'hésitez pas à prendre contact. nous vous enverrons toutes les informations.

Suivre_ce_lien_pour_telecharger_notre_documentation

* Le projet du poulallier : c'est véritablement un très gros morceau pour notre petite association. Un budget de 5 à 6.000 €.

Il s'agit de construire (en dur) un poulallier et son enclos, acheter des poussins, les élever et produire des oeufs chaque jour qui seront vendus à Ouagadougou (en autre). Ce projet permettra de donner du travail à plusieurs villageois et apportera des revenus certains sur le village.

Des recherches de financement sont actuellement en cours.

* Compte tenu du succès rencontré cette année, Yaka-Faso tentera également de reconduire une journée "YAKA fêter l'AFRIQUE" au printemps 2017

* En fonction de l'artisanat disponible, participation à différents marchés de Noël ou artisanaux.

 

 

Posté par Yaka-Faso à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 mai 2016

Yaka ...... Fêter l'AFRIQUE !!!

 

DreamTeam Yaka

Pour cette 1ère édition, l'association partait un petit peu dans l'inconnu.

Les 3 musiciens sont intervenus l'après-midi pour les classes du primaire. Les enfant s'en sont donnés à coeur joie dans la salle de motricité.. 

Des élèves du CM1 et CM2 ont joué des percussions avec Madou Djembé pour pouvoir présenter un petit morceau le soir à la salle du Colombier.

Une salle qui s'est avérée un peu trop petite compte tenu de l'affluence.

Les musiciens ont fait le show, les enfants ont chanté, tout le monde a tapé des mains en scandant "AFRICA yé yé yé..".

De l'artisanat burkinabé était en vente et la buvette et les quelques spécialités africaines (bissap, gingembre, boulettes de poisson, beignets de banane, chenilles grillées, etc ...)  ont été prises d'assaut.

Si vous avez assisté à cette soirée, Yaka-Faso serait content de connaitre votre ressenti, savoir ce qu'il faudrait changer, améliorer en vue d'une 2ème édition l'an prochain (dans une salle plus grande). Merci de nous laisser un commentire sur ce blog.

Madou Djembé avec Drissa et Ousmane

Posté par Yaka-Faso à 10:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 mai 2016

Avril 2016 : Séjour à Tanghin-Niandeghin

 

Dix huit mois que YAKA-FASO ne s’était pas rendu au Burkina-Faso à la rencontre des habitants de Tanghin Niandeghin. Malgré tout, durant cette période, les relations et les échanges par téléphone et par mail sont restés fréquents.

Quatre jours passés dans le village ont permis de souder un peu plus les liens, de constater que les projets mis en place fonctionnent et sont encourageants. La fabrique à savon est totalement opérationnelle et alimente le village. Une rencontre avec le préfet de région a permis de mieux comprendre le fonctionnement de l’entretien des puits. Néanmoins l’appauvrissement de la nappe souterraine pose question.

Pour rendre festif notre venue sur les terres de Pascaline, Noellia, Emilia, Rosalie,Amadou, Augustin, Emile, Edmond, Ousmane, .. , Yaka-Faso avait organisé une soirée « Cinéma-Brousse » avec un film pour les plus petits (Kirikou) et un autre pour tous en moré (langue maternelle). Cette soirée a aussi été agrémentée de crêpes apportées de France. Un double plaisir partagé par tous ! Merci aux sociétés partenaires de ce projet (Bergonzo, Amazone Informatique et Hydro Service FC).

Côté soutien financier, plusieurs aides ont été apportées : Une nouvelle batterie pour le dispensaire (les soins se faisaient à la lampe de poche), achat de matériel pour le démarrage de la fabrique à pommade (à base de karité), contribution financière au fonctionnement du dispensaire.

Yaka-Faso a, également, souhaité adhérer à l'association locale AYAMAD pour encourager les actions de nos amis burkinabés.

De nouveaux projets ont été soumis tel que la construction d’un poulailler qui apporterait des revenus aux villageois.  

20160417_075133bis

 

20160417_175250

Posté par Yaka-Faso à 18:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2015

Une fin d'année où tout le monde s'affère !!

En cette fin d'année 2015, tout le monde est sur le pont, tant à Tanghin Niandeghin qu'à La Chapelle de la Tour.

Au Burkina, la fabrique de savons fonctionne "à plein tubes". Les quelques ratés du départ sont de vieux souvenirs.Savons de karité et pommade alimentent les marchés et les ressortissants. Une commande a été passée pour que notre ami Cheick Heima actuellement à Ouagadougou joue les commissionaires et nous en rapporte.

Avis aux amateurs !!!

A La Chapelle de la Tour, les membres de Yaka-Faso se sont transformés en commerciaux sur différents marchés de Noël de la région. Des stands d'artisanat ont été tenus à Morestel, La Chapelle de la Tour et La Tour du Pin.Pas énormément d'artisanat de vendu mais tout notre stock de savon et beurre de karité est parti. Quelques contacts intéressants et toujours un plasir de partager notre passion du Burkina-Faso.

Maintenant, place aux fêtes de fin d'année avant de se retrouver en fin d'après-midi pour l'assemblée générale le samedi 30 janvier à La Chapelle de la Tour (horaire à confirmer).

Un voyage est en prévision pour le mois d'avril.

 

Marche Noel à La Chapelle de la Tour

 

Posté par Yaka-Faso à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2015

La savonnerie est opérationnelle

Au printemps dernier, une souscription était lancée pour financer une savonnerie au profit de l'association des femmes de Tanghin.

Une vngtaine de personnes ont souscrites à l'opération sous la forme d'un don de 10€; L'entreprise Bergonzo (située à Mornant, 69) sensible à notre action a souhaité financer le reste. 

Nous avons donc pu passer commande plus tôt que prévu. Elle a été livrée au village courant juillet. Une formation à la fabrique du savon et pommade à base d'huile végétale a été réalisée dans la foulée.

La totalité des pommades et savon (en boule) a été vendue dans les jours qui ont suivi. Le savon (en cube) a eu un problème de dosage et de ce fait n'a pu être mis à la vente. Une 2nde cession de formation a eu lieu fin août.

DSCF3507

DSCF3513

Posté par Yaka-Faso à 13:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 juin 2015

Marché Solidaire de Faverges de la Tour le 05/07/2015

Yaka-Faso se présent sur ce marché solidaire (proche de ses terres). N'hésitez pas à venir découvrir le nouvel arrivage des bronzes d'Issa Touré, les tableaux de Mamoudou Bolly (consulter son album photos). 

Beurre et savon de karité, de jeunes baobabs en pot seront également proposés à la vente.

Toujours en cours le "puzzle solidaire" pour financer la savonnerie

Yaka-Faso compte sur vous !!!

Si tout ceci se concrétise, l'associations des femmes de Tanghin devrait pouvoir commencer leur fabrication de savons cet automne.

 

 

Posté par Yaka-Faso à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]